Google Translations

Tuesday, March 9, 2010

CAFE DU DIABLE (Devil’s Cafe) the new film by Maria Beatty SUPPORT INDEPENDENT CINEMA!

CAFE DU DIABLE (Devil’s Cafe) the new film by Maria Beatty SUPPORT INDEPENDENT CINEMA!.



Following up on her recent “mainstream” debut Bandaged (http://www.bandagedthefilm.com), award-winning filmmaker Maria Beatty is now embarking upon a new feature length film. This film, now in pre-production under the title Café du Diable (Devil’s Café), is currently targeting a Spring 2010 shooting schedule in New York City.

In order to complete the necessary financing for this film, Maria Beatty is asking for likely donors who wish to support both Maria’s creative vision as well as the integrity and spirit of independent and art house cinema.

Donations are on a sliding scale from $20/20euros to $10,000/10,000euros. While the production is in progress, contributors will also have access to “sneak peaks” of the filmed footage on the upcoming Café du Diable official website.

From dusk until dawn inside a New York City decadent sanctuary - Café du Diable (Devil’s Café). Through the course of a single evening we will learn the stories and fates of a myriad of characters with infinite sexual desires- unravelling the psychosexual erotic charge, exposing: Love, sex, death and murder. Heaven and Hell. God and the Devil.

The stories in Café du Diable will cover this emotional waterfront. The journey to the madness of the outside world and the madness within each of us - equally reflective.



CAFE DU DIABLE (Devil’s Cafe) the new film by Maria Beatty SUPPORT INDEPENDENT CINEMA!.

Soutenez le cinéma indépendant !
Café du Diable:http://www.cafedudiablethefilm.com
La réalisatrice, productrice et actrice américaine Maria Beatty s’apprête à tourner son prochain long-métrage de fiction, Café du diable. Pour compléter le financement du film, la production et la réalisatrice ont eu cette idée absolument géniale : permettre aux spectateurs de participer financièrement au film pour quelques dizaines d’euros. Les souscriptions vont de 20 à 1000 euros. Outre l’immense fierté de participer à un projet unique et de permettre au cinéma d’auteur d’exister, le souscripteur se verra remercié au générique, offrir le DVD du film, un t-shirt, selon les formules…

Maria Beatty

Maria Beatty a débuté comme photographe avant de produire et réaliser une quarantaine de films dans lesquels elle combine passion, pouvoir, beauté et ritualisme. Ses films, à l’esthétique brillante, délicate et unique, empruntent au cinéma muet, à l’expressionnisme et au film noir, inventant ainsi un nouveau “genre”: le cinéma érotique noir.

En 1989, elle produit et réalise son premier film, Gang of souls, documentaire explorant les influences de la Beat génération -William Burroughs, Allen Ginsberg, Marianne Faithfull, Richard Hell, Lydia Lunch et Henry Rollins.

Proche des féministes post-porn (Annie Sprinkle, Monika Treut, Carolee Schneemann, Lydia Lunch…) mais aussi de musiciens tels que John Zorn, elle développe à partir de 1995 une vision exploratrice de la sexualité, des fantasmes et du fétichisme au féminin. Désormais classique, son premier moyen-métrage de fiction The Elegant Spanking pose les bases de son style érotique noir ; extase esthétique et sexuelle se mêlent réinventant le genre pornographique.
Ce seront ensuite The Black Glove, The Boiler Room, The Seven Deadly Sins, Ecstasy in Berlin, Silken Sleeves, Boy in a Bathtub, Skateboard Kink Freak, Sex Mannequin, Strap-On Motel, Post-Apocalyptic Cowgirls … pour n’en citer que quelques uns.

En 2008, elle a réalisé un court-métrage érotique Belle de Nature dont la musique a été composée par John Zorn, pour France 2.

Son second long-métrage de fiction, Bandaged (dont le producteur exécutif est Abel Ferrara et le coproducteur Jürgen Brunning – producteur des films de Bruce LaBruce) a été présenté en avant-première première au Palais de Tokyo en avril 2009. Thriller à facture gothique et noire, Bandaged est maintenant disponible en DVD.
Cette année également, les frères Larrieu la sollicitent pour Le dernier jour du monde, présenté à Cannes: elle réalise pour eux le court-métrage Le bonnet blanc.

Elle prépare actuellement le tournage de son prochain long-métrage Café Du Diable (The Devil’s Café), qui aura lieu à New York au printemps 2010.

Le film: Café du diable

Une nuit, un théâtre crépusculaire: le Café du diable. Une myriade de personnages aux goûts sexuels illimités se frôlent et y croisent leurs destinées et leurs obsessions. Ils joueront avec les frontières de l’amour, et de la mort, d’Eros et de Thanatos.

Kaléidoscope d’histoires individuelles extrêmes, Café du diable condense la folie de deux mondes, le monde intérieur et le monde extérieur, et interroge les limites de soi et de l’autre dans un tourbillon de pulsions.

SHARE / PARTAGER

Ratings and Recommendations by outbrain

Related Posts with Thumbnails

SHARE ON TUMBLR

Sign up for our newsletter!

START A TOPIC

get your own embeddable forum with Talki

BlogCatalog

AddThis

Share |